Pédagogie en aménagement flexible : les répercussions sur l’apprentissage de l’élève

Le monde de l’éducation est en constante recherche de pratiques pédagogiques qui ont une portée sur l’apprentissage de l’élève. Depuis quelques décennies, la recherche en neuroscience oriente les approches pédagogiques en salle de classe. Elle nous permet de mieux comprendre le développement cognitif des apprenants afin de mettre en œuvre des stratégies adéquates.

Aujourd’hui, nous devons comprendre l’incidence de ces stratégies sur l’apprentissage, mais aussi sur le bien-être et l’engagement de l’élève. Ce billet de blogue a pour but d’analyser une approche pédagogique favorisant le développement cognitif et relationnel des apprenants en vue de développer un environnement bienveillant.

Pédagogie en aménagement flexible : Infographie

Cliquez sur l’image pour accéder à l’infographie en format PDF.

Aménagement flexible : question de mobilier ou de pédagogie?

Les stratégies et les approches liées à une pédagogie en aménagement flexible sont de plus en plus connues. Certains diront que c’est une mode qui passera, d’autres affirmeront que c’est une recette. Je préfère croire que non. Sur le terrain, on remarque que, malgré les appréhensions de départ de nombreux enseignants, très rares sont ceux qui ont abandonné cette forme de pédagogie.

Selon les experts, la pédagogie en aménagement flexible repose sur trois axes :

  • un aménagement physique adapté aux besoins des apprenants;
  • des pratiques pédagogiques centrées sur les apprenants et leur développement cognitif;
  • une gestion de classe efficace et bienveillante.

Il faut comprendre que la pédagogie en aménagement flexible est plus qu’une simple transformation du mobilier. Elle propose des stations de travail ergonomiques dans différentes zones définies qui sont modifiables afin de bien répondre aux divers besoins des élèves. Elle suggère aussi un renforcement du constructivisme qui développe l’autorégulation chez les élèves. Ceux-ci profitent donc d’un environnement sécuritaire favorisant une meilleure gestion des défis relatifs à l’anxiété.

La pédagogie en aménagement flexible s’appuie sur la recherche. Elle propose des activités authentiques ayant des intentions ciblées basées sur la planification à rebours et en spirale. De plus, cette forme de pédagogie prend en compte la voix de l’élève ainsi que ses champs d’intérêt, offre à ce dernier des choix dans la réalisation de ses tâches et s’aligne parfaitement sur l’évaluation au service de l’apprentissage.

 

Aménagement flexible : fonctions exécutives en action

Dans un contexte de pédagogie en aménagement flexible, les élèves ont l’occasion de développer leur mentalité de croissance, la prise de risque et leurs fonctions exécutives (p. ex., la mémoire de travail, l’organisation, la planification, l’activation, l’autorégulation et la métacognition).

Fonction exécutive s’emploie pour décrire un ensemble de processus cognitifs qui aident les élèves à relier les expériences du passé aux actions du présent. Les élèves utilisent la fonction exécutive quand ils pratiquent des activités comme la planification, l’organisation, l’établissement de stratégies ainsi que l’attention aux détails et leur mémorisation. La fonction exécutive permet aussi aux élèves de gérer leurs émotions et de surveiller leurs pensées afin de travailler de façon plus adéquate et efficace (Guare et Dawson, 2004). […] Les élèves qui ont un déficit de la fonction exécutive ont de la difficulté à planifier, à organiser et à gérer le temps et l’espace. Ils montrent aussi une faiblesse de la mémoire de travail, un outil qui aide dans une large mesure à orienter nos actions. (Ministère de l’Éducation de l’Ontario, 2010, p. 29.)

En d’autres mots, cette forme de pédagogie incite les élèves à recourir à plusieurs fonctions exécutives qui agissent comme un chef d’orchestre. Un chef qui réfléchit et qui guide le comportement!

 

Aménagement flexible : réduisons l’anxiété

La pédagogie en aménagement flexible vise également le développement des habiletés socio-émotionnelles nécessaires à tous les élèves. Dans un monde où le stress envahit nos salles de classe et perturbe l’apprentissage et le bien-être, et ce, chez les plus petits comme chez les plus grands, il importe de mettre en place des environnements d’apprentissage bienveillants et sécuritaires.

Voici trois types de stress qui sont bien connus en milieu scolaire : l’anxiété de performance, l’anxiété sociale et l’anxiété liée à la tâche ou à un domaine d’étude (p. ex., les mathématiques).

La pédagogie en aménagement flexible permet de réduire :

  • l’anxiété de performance, puisqu’elle met l’accent sur le processus, et non sur le résultat final;
  • l’anxiété sociale, car elle est axée sur la collaboration, et non sur la compétition;
  • l’anxiété liée à la tâche ou à un domaine d’étude, étant donné que les tâches sont authentiques, dynamiques et valorisent les erreurs en les considérant comme des tremplins vers l’apprentissage.

Une étude récente de Cejudo, Rodrigo-Ruiz, López-Delgado et Losada (2018) montre que les adolescents ayant une grande compétence socio-émotionnelle gèrent mieux leur stress et ont une meilleure compréhension de leurs émotions et de celles des autres. On peut donc en conclure qu’une bonne régulation des émotions permet de surmonter efficacement les situations de stress et favorise de saines relations en salle de classe.

Un aménagement flexible au service de la gestion de classe

La pédagogie en aménagement flexible comprend une gestion de classe efficace qui s’exerce de différentes façons :

  • l’établissement de routines pour instaurer un climat sécurisant;
  • une bonne gestion des ressources;
  • une excellente organisation du matériel et des espaces;
  • l’établissement d’attentes claires;
  • des relations saines entre l’enseignant et les élèves;
  • des stratégies d’enseignement et d’apprentissage engageantes;
  • une gestion efficace de l’indiscipline.

Cette pédagogie permet aux élèves d’être actifs, de collaborer, d’expérimenter, de prendre des risques et d’apprendre avec la communauté. L’apprentissage n’est plus une action individuelle menée par la compétition, mais une activité collective vécue dans un climat d’entraide et de collaboration. La motivation est immédiatement perceptible par l’intérêt des élèves à se mettre à la tâche. Pour que cette pédagogie soit efficace, il convient d’adopter un changement de paradigme quant aux rôles de tous dans la salle de classe. L’enseignant partage les responsabilités de l’apprentissage avec les élèves et y trouve des avantages. Résultat : une tâche moins lourde et des élèves engagés!

Aménagement flexible : le moment de vérité!

Le moment est venu de réfléchir à l’environnement d’apprentissage qui a le plus de répercussions sur l’apprentissage :

Pour ce faire, je vous propose de répondre aux questions suivantes :

  • Est-ce que mes élèves sont engagés, motivés et se sentent compétents dans ma salle de classe?
  • Est-ce que j’aimerais être un élève dans ma salle de classe?
  • En quoi ma planification tient-elle compte de l’enseignement explicite des habiletés socio-émotionnelles?
  • Est-ce que j’enseigne des stratégies à mes élèves pour qu’ils développent des compétences transférables?
  • Comment est-ce que je valorise les comportements liés à la collaboration?
  • Quelles sont les activités d’apprentissage qui développent le plus la créativité?
  • Quels sont les incontournables pour que les élèves, tout comme l’enseignant, se sentent bien dans la salle de classe?
  • Est-ce que le climat de classe favorise les interactions, la confiance, l’ouverture et l’acceptation mutuelle entre les personnes?
  • Est-ce que le climat de classe encourage les élèves à communiquer leurs émotions et autorise les erreurs pour mieux apprendre?
  • En quoi le climat de classe valorise-t-il l’expérimentation plutôt que la performance?

 

Comme les élèves passent plusieurs heures par jour en salle de classe, la pédagogie en aménagement flexible est une pratique pédagogique inévitable à adopter afin de favoriser le développement cognitif, l’acquisition des compétences transférables et une prise en charge favorisant l’engagement chez les apprenants. Nos élèves aiment apprendre, et nous devons mettre en place les conditions pour stimuler et conserver cet engagement. Je vous invite donc à transformer vos habitudes professionnelles ainsi que vos pratiques pédagogiques pour avoir une plus grande incidence sur l’apprentissage de vos élèves.

Partager l'article
Écrit par
Manon Savard travaille dans le domaine de l’éducation depuis plus de 30 ans. Elle a occupé divers postes tels qu’enseignante en mathématiques au secondaire et directrice d’école. Elle est directrice des services pédagogiques et leader du Cadre d’efficacité au Conseil scolaire Viamonde depuis maintenant six ans. Elle est passionnée par tout ce qui touche les mathématiques, l’engagement de l’élève, l’évaluation, l’intégration de la technologie, l’innovation, les neurosciences et l’apprentissage par l’expérience.
Dernier commentaire
  • Avatar

    Merci Manon pour ce beau billet de blogue. On comprend tellement bien l’importance de la pédagogie dans un environnement flexible! Cette pédagogie essentielle et nécessaire pour répondre aux réalités d’aujourd’hui et peut être aux réalités de toujours. Il va sans dire que la mise en œuvre de ces impondérables pédagogiques sont la source du bien-être et du bonheur à l’école autant pour l’enseignant.e que pour les élèves qui lui sont confiés!

LAISSEZ UN COMMENTAIRE