Compétences du XXIe siècle : passeport pour la vie!

On dit que voyager forme la jeunesse. C’est sûrement vrai, mais voyager est source d’apprentissage et de renouvellement peu importe l’âge ou la destination! À preuve, je n’ai pu m’empêcher de constater, lors d’un récent voyage, à quel point les compétences du XXIe siècle sont non seulement essentielles au voyageur, mais aussi comment, soutenues par la technologie, elles ont le pouvoir de transformer son expérience.

VOYAGER 101 : cours intensif de développement des compétences mondiales du XXIe siècle!

Faire un voyage, c’est un peu comme suivre un cours intensif de développement des compétences du XXIe siècle : s’adapter rapidement aux imprévus et faire preuve de créativité pour trouver une alternative, exercer sa pensée critique et tenir compte du contexte pour prendre la meilleure décision possible, résoudre des problèmes authentiques, collaborer avec nos compagnons de voyage, exploiter de nouveaux outils et logiciels (vive les systèmes de géolocalisation car, malgré l’expression populaire, il n’est pas vrai que Tous les chemins mènent à Rome J) et surtout… faire preuve de résilience et d’une mentalité de croissance, car les choses se déroulent rarement exactement comme on l’avait imaginé… et c’est parfait comme ça!

Au XXIe siècle, la pensée critique est définie comme étant la capacité de « penser de façon critique pour concevoir et gérer des projets, résoudre des problèmes et prendre de bonnes décisions à l’aide d’outils et de ressources numériques » (Fullan, 2013).

blog-pic-1

Oups… sentier fermé à Riomaggiore, Cinque Terre

 

Avec une langue, on va à Paris (avec un GPS aussi 🙂)!

La communication est sans contredit la compétence clé du voyageur!  Communiquer pour s’orienter, pour en apprendre davantage, pour partager nos récits de voyage… et tout simplement pour le plaisir de faire connaissance avec les gens de la place!

« Voyager sans rencontrer l’autre, ce n’est pas voyager, c’est se déplacer »
Alexandra David-Néel

Que ce soit par courriel, blogue, texto ou Hangout qui, par leur instantanéité, font vivre le voyage à nos proches, il y a quelque chose de grisant dans le fait de rédiger pour un auditoire qui prend le temps de nous lire et de réagir. J’avoue avoir été émue quand mon père de 81 ans m’a avoué se lever la nuit pour voir si j’avais publié un nouveau billet de blogue.

Autre moment d’émotion… Grâce à Skype, j’ai assisté au mariage surprise de ma sœur… et c’était presque comme y être!

Communiquer avec nos proches a tout de même ses limites… attention à la tendance qu’ont certains voyageurs de passer plus de temps à partager qu’à profiter du moment présent!

 

Pensée critique et littératie informationnelle : des incontournables!

Chaque déplacement, surtout quand on sort un peu des sentiers battus, apporte son lot de recherches et de questionnement. La littératie informationnelle est plus qu’un atout en voyage… c’est une nécessité pour, entre autres, trouver l’information dont on a besoin, identifier les sources fiables, porter un jugement sur le contenu en le comparant à d’autres et se servir de l’information pour ajuster ses plans.

Pour penser de façon critique, les élèves doivent être en mesure « de recueillir, de traiter, d’interpréter, de rationaliser et de procéder à une analyse critique de grandes quantités de données souvent contradictoires afin de prendre une décision éclairée et d’agir en temps opportun » (C21 Canada, 2012, p. 10).

Se laisser inspirer… entrepreneuriat à son meilleur!

Les sources d’inspiration au plan de l’entrepreneuriat sont omniprésentes dans les endroits touristiques. Les touristes constituent une manne que certains exploitent sans retenue, mais je n’ai pu qu’être impressionnée  par cet homme qui, au milieu d’un sentier étroit, escarpé et tortueux de la région de Cinque Terre, entre Vernazza et Monterosso, avait installé un petit kiosque, réussi à brancher un extracteur, et vendait du jus d’orange frais aux passants en quête d’énergie et de rafraîchissement. L’art de répondre à un besoin, et juste au bon moment!

blog-pic-3

Et voilà, à la suite de cette expérience de voyage, je ne peux faire autrement que de me demander :

Pourquoi ai-je…

  • autant développé mes compétences au cours de ce voyage?
  • persévéré à comprendre le fonctionnement d’un nouveau GPS?
  • insisté pour comparer les tours guidés?
  • appris les rudiments d’une langue étrangère?

Peut-être parce que

  • voyager est une passion pour moi;
  • l’objectif était clair;
  • j’avais choisi le parcours;
  • j’avais le soutien de mes partenaires de voyage;
  • c’était pertinent à ce moment précis;
  • c’était un défi et tout simplement… amusant!

En ce début d’année scolaire, avec la réussite de nos élèves en tête, lançons-nous le défi d’être des agents de voyage concepteurs d’itinéraires stimulants et authentiques, des guides touristiques inspirés par les passions de nos élèves et permettons-leur de développer des compétences qui leur serviront dès maintenant, dans le monde de demain et dans tous les périples qu’ils auront le goût d’entreprendre!

Bonne année scolaire 2016-2017!

Céline Drouin

- Étiquettes
Partager l'article
Écrit par
Apprenante à vie et pédagogue toujours en devenir, j’ai été enseignante pendant 18 ans avant de me joindre à l’équipe du CFORP, au sein des équipes de création de ressources et de développement professionnel. En tant que directrice du développement professionnel, j’ai aujourd’hui le privilège de côtoyer des enseignantes et des enseignants, des conseillers et des leaders pédagogiques inspirants qui, comme moi, croient en la transformation des pratiques pédagogiques pour engager l’élève et développer les compétences globales qui lui permettront de devenir un citoyen actif et responsable. Twitter : @cdrouin1
Dernier commentaire
  • Avatar

    Belle façon d’illustrer l’apprentissage comme un voyage vers une destination choisie.
    À rapprocher de ce qu’on appelle les learning pathways.
    Cordialement

LAISSEZ UN COMMENTAIRE